Instagram    Facebook    Pinterest    Twitter

Drôle de rentrée

31 août 2020
2 minutes de lecture


Chaque année c’est la même rengaine, on regarde dans le rétroviseur et on se dit que bon sang, les vacances d’été sont passées incroyablement vite.
Cette année je pense que le ressenti est encore plus fort, parce que même si les enfants ne sont plus à l’école depuis près de 6 mois, il n’en demeure pas moins que ces derniers mois ont été éprouvants et fatigants.
La peur du virus, les incertitudes liées à l’avenir, aux possibilités que nous aurions ou non de partir en vacances ont rendu ces deux mois d’été encore plus forts malgré le bouleversement de nos plans.

Après trois mois de confinement, ces vacances d’été et la certitude de pouvoir voyager un peu ont été une bouffée d’oxygène hors du commun. Il fallait en saisir chaque minute, chaque seconde et surtout les savourer, avec la reconnaissance infinie de pouvoir les vivre. Et un peu la peur aussi que cette parenthèse soit trop fugace.
Alors on en a profité très fort, et je crois que c’est ce qui a accru ce sentiment de vacances passées trop vite. Pour tous, autant que nous sommes.
Il faut maintenant affronter la rentrée et son flot d’incertitudes. Une rentrée pas comme les autres mais une rentrée que je n’appréhende pas.

Je ne suis pas inquiète à l’idée de remettre les enfants à l’école, je suis même plutôt impatiente pour tout vous dire.
Impatiente qu’ils retrouvent cette normalité dans leurs vies d’enfants, qu’ils retournent en classe, pour un apprentissage qui ne sera pas celui de la classe à la maison, pour qu’ils retrouvent leurs copains, leurs habitudes.
Alors certes pour mon grand il y aura le masque mais ici on a choisi de faire comme ci tout était normal, comme ci cette rentrée était comme toutes les autres.

Et pour ne pas déroger à la règle, je sais bien qu’en les laissant demain matin, j’aurai cet inévitable petit pincement au cœur.
Parce qu’au fond chaque rentrée de nos enfants nous renvoie à celles de notre enfance.
Parce qu’on se demande si tout ira bien, si la maîtresse sera gentille, si les copains seront là.
Et même si retrouver un peu le silence de ma maison, reprendre mes activités, profiter à nouveau de moments à deux, va me faire du bien, je sais aussi que la séparation demain sera un peu dure, qu’ils vont un peu me manquer.

Mais ils sont prêts, on le sera aussi!

Je vous souhaite à tous une belle rentrée, pas trop de larmes, pas trop de stress et plein de bonnes ondes pour cette nouvelle année scolaire qui s’ouvre.

À très bientôt!