Instagram    Facebook    Pinterest    Twitter

Trois jours à New-York [bons plans et adresses]

05 janvier 2018

Comme vous l’avez suivi sur mes réseaux sociaux ces derniers jours, nous revenons d’un fantastique séjour à New-York.

Cette ville qui ne dort jamais et qui ne me déçoit jamais. Cette mégalopole complètement déjantée, sans cesse en mouvement, celle que vous avez peut être eu vous aussi la chance d’arpenter, ou celle que vous rêvez de rejoindre un jour. New-York, ses hôtels, ses avenues mythiques, ses innombrables restaurants, ses boutiques.

Alors comment s’y retrouver, où aller, quels sont les incontournables, les fausses bonnes idées?

Je vous propose de nous suivre pendant ces trois jours!



  • Avant le départ


Je ne reviens volontairement pas sur la partie météo, puisque je vous en ai déjà parlé ici .

Comme nous l’avions prévu, il a fait très froid. Nous étions équipés pour affronter les températures négatives ainsi que la neige.

Tout d’abord pour pouvoir entrer sur le sol américain vous devez être en possession d’un passeport. Celui-ci doit être valable au minimum six mois après votre date de retour. Il vous faut ensuite faire une demande de formulaire ESTA. Plusieurs informations vous seront demandées (sur le vol, sur votre identité, votre lieu de séjour à l’arrivé). Ce formulaire payant, est valable deux ans.

Si vous trouverez facilement des connexions wifi dans Manhattan (magasins, cafés, restaurants, hôtels), vous serez peut être aussi tentés par l’idée de bénéficier d’une connexion 4G. Pour cela vous avez deux possibilités: la première consiste à vous rendre dans une boutique T-Mobile une fois sur place. Vous pourrez alors acheter une carte sim adaptée aux États Unis avec 3 gigas de capacité, pour 30$. La seconde, si comme nous vous êtes chez Orange, consiste à acheter un « pass USA » pour 29€, vous donnant accès à 1 giga. L’activation est immédiate et dès votre arrivée sur le sol américain, l’itinérance fonctionne.

Renseignez vous auprès de votre opérateur, l’offre doit être généralisée à tous.

Une fois arrivés à l’aéroport de New-York, une fois passée l’épreuve de la longue attente à la douane, il vous faudra mettre la main sur un taxi. Ces derniers fonctionnent sur la même base qu’en France. Un compteur qui peut vite défiler, et avec une circulation souvent difficile à New-York vous risquez d’attraper rapidement quelques sueurs froides.

Mon conseil: avant votre départ pensez à télécharger l’application Uber (ou Lift, son concurrent aux Etats-Unis). Si vous l’utilisez déjà en France, elle fonctionnera de la même manière à New-York. Contrairement à un taxi traditionnel, vous connaissez à l’avance le tarif que vous paierez (c’est une fourchette), les taxes sont comprises. On vous proposera à l’issue de la course de laisser un « tip » (un pourboire) à votre chauffeur.

Si vous n’avez pas encore retiré d’argent liquide c’est clairement l’opération la plus pratique, tout se fait par votre téléphone grâce aux données bancaires que vous aurez enregistrées au préalable.

Concernant l’argent liquide justement. Ne vous imposez pas de partir de la France avec quelques dollars en poche, les bureaux de change sont généralement gourmands sur les commissions et vous trouverez dès le hall d’arrivée plusieurs distributeurs. Attention, là aussi votre banque prend une commission et des frais mais ils sont généralement moins importants.

Enfin, sachez que depuis quelques semaines les mesures de sûreté pour les vols à destination des Etats-Unis ont été considérablement accrues. Sachez par exemple que les appareils électroniques (appareils photos, téléphones, tablettes etc) doivent être chargés afin d’être potentiellement contrôlés par les autorités.

Dernier point: le voltage aux Etats-Unis n’est pas le même qu’en France. S’il est bien sûr impératif de ne pas oublier votre meilleur appareil photo, pensez aussi à l'accompagner d’un adaptateur...

  • On y est !




Huit heures de vol, six heures de décalage horaire, les minutes qui deviennent des heures pour passer la douane américaine, le trajet de l’aéroport jusqu’à Manhattan, il fait nuit et la fatigue se fait sentir.

Comme assez souvent, nous avons séjourné à l’hôtel Novotel de Times Square. Vous avez été nombreux à me contacter lors de ce séjour pour avoir mon avis sur cet établissement et je vous l’ai à chaque fois chaudement recommandé. Situation idéale, à deux pas de tout, refait récemment, chambres spacieuses et bien insonorisées. Nous on adore!

Mon conseil: lors de votre réservation, demandez la vue sur Times Square. Je ne vous garantie pas à 100% que vous l’aurez, mais si c’est le cas vous ne serez pas déçus!

Lors de précédents séjours, nous avons aussi découvert deux autres hôtels. Tous deux situés dans le quartier de Fashion District, nous en avions été très contents. Tout d’abord l’hôtel Hilton, chambres un peu petites mais emplacement, et du coup tarif, intéressant. Ensuite un hôtel tout neuf, le Innside New-York Nomad.

Nous y avions séjourné à l’occasion de notre anniversaire de mariage et avions eu la chance de bénéficier d’une chambre avec une vue sublime sur l’Empire State Building.



  • On a faim !


À New-York, la difficulté ce n’est pas de trouver une table. C’est de savoir où vous allez vous attabler. Parce que là bas il y en a pour tous les goûts, tous les budgets, tous les styles. En amoureux, en famille, exotique, américain, belge, français. Quelque soit votre envie, vous trouverez votre bonheur à New-York, je vous l’assure.

Pour les petits budgets, plusieurs solutions s’offrent à vous. La ville regorge de fast-foods bien sur mais même en faisant attention à vos dollars vous pouvez bien manger et à prix doux. Foncez dans l’un des Whole Food Market de la ville ou achetez vous un petit sandiwch, une salade ou un divin tiramisu chez Eataly.

Nous avons testé celui situé dans le tout nouvel Oculus à New-York. Nous avons opté pour un déjeuner dans l’un des restaurants mais en attendant notre table nous avons pu découvrir les lieux et les merveilles culinaires dont il regorge. Fromages italiens, charcuteries, poissons, un corner rôtisserie, des pâtes, des pizzas. Beaucoup de produits peuvent se prendre « à emporter ».

Si vous décidez de déjeuner sur place, soyez patients.  On prendra votre nom, un numéro de portable et on vous préviendra par sms lorsqu’une table sera prête pour vous.

Nous avons testé les pizzas sur planche, les pâtes à la farine de lentilles. Pour les enfants, possibilité d’un menu simple.

Le vin y est délicieux.



Et si vous dégustiez un bœuf bourguignon, un coq au vin, des galettes bretonnes, le tout sans un gramme de viande? Comme à New-York tout est fou, sachez que ce défi un restaurant français l’a relevé. Foncez chez Delice&Sarrasin, un restaurant 100% vegan ou bien chez Blossom on Carmine que nous avions absolument adoré. Le restaurant compte peu de tables, pensez vraiment à réserver. Et donc à télécharger sur votre mobile l’application Open Table, votre meilleur ami à New-York.

La compagnie aérienne pour laquelle je travaillais comptait quelques navigants de nationalité belge. Pour limiter le dépaysement nous avions dégoté un petit restaurant franco-belge en plein cœur de Manhattan et à deux pas de Times Square. J’y ai mangé plusieurs fois, sans jamais être déçue. Lors de notre séjour la semaine dernière, nous avons eu envie d’y retourner.

Moules-frites, carbonnade, bières en tous genres et Daniel Balavoine en fond sonore, pas de doute on n’est plus en Amérique!

On y mange très bien et pour un prix tout à fait correct.

Il y a deux adresses à New-York.



Enfin, je vous en avais déjà parlé, le superbe Chelsea Market regorge de petites adresses pour grignoter un morceau à tous budgets. Nous avons déjeuné plusieurs fois chez Giovanni Rana et avons toujours été ravis. La salle intérieure est vraiment jolie, bien que bruyante, le service est rapide et efficace, et le enfants trouveront ici facilement de quoi contenter leurs petits palais un peu exigeants. Enfin chez nous, les pâtes, c’est une valuer sûre. Chez vous aussi non?

  • Ce qu’il faut voir


Je vous l’ai déjà dit, particulièrement en période hivernale, à New-York c’est souvent la météo qui conditionne votre planning de visites.

Le planning justement. Voilà bien le genre de concept dont on ne raffole pas.

Avant notre départ on repère rapidement ce qu’on aimerait faire, mais tout se décide sur place. Pour ce dernier séjour, nous n’avons, malgré le froid mordant, pas opté pour des visites de musées ou de monuments. Nous savions notre séjour assez court et avions prévu de faire et voir pas mal de choses en extérieur. Je rêvais de retourner à Brooklyn, d’aller patiner à Central Park, de découvrir le fameux Oculus du World Trade Center, de faire un peu de shopping à Soho.

Pour votre premier séjour à New-York il y a bien évidemment quelques indispensables: la Statue de la Liberté, l’Empire State Building, Top of the Rock, Central Park, le Museum d’Histoire Naturelle, le MoMa etc.



Nous avons totalement adoré le quartier de Brooklyn et envisageons de plus en plus d’y séjourner lors de notre prochain séjour. On rejoint Manhattan en très peu de temps finalement et ce quartier branché fourmille de petites pépites: restaurant, boutiques, concept stores, petits cafés bourrés de charme.

L’ambiance y est totalement différente, loin de l’agitation du cœur de Manhattan, de Times Square et de tous ces quartiers hyper touristiques.

Brooklyn s’apparente à un quartier à l’ambiance plus familiale, plus calme.

Prenez le temps d’aller explorer ce quartier, vous ne serez pas déçus. Allez y en fin de journée, contemplez la vue sur Manhattan et rejoignez l’île en empruntant le mythique Pont de Brooklyn. Au coucher du soleil c’est magique, les premières lumières des buildings s’allument, c’est fabuleux.



Vous le savez sûrement mais à New-York on marche, et on marche beaucoup. On passe vite d’un quartier à l’autre, d’un monde à l’autre, d’une ambiance à l’autre.

On quitte une petite rue presque calme avec de jolies boutiques, pour rejoindre une artère noire de monde et inversement.

Vous croiserez des façades en briques rouges, vous vous imaginerez peut être dans un épisode de Friends, de Sex and the City. Vous lèverez la tête souvent, ferez peut être demi tour pour immortaliser ce petit bout de rue qui vient de vous interpeller, cette belle vitrine qui vous invite à entrer pour acheter une part de cake et un café chaud.

Notre séjour là bas, vous vous en doutez, a forcément été trop court mais j’ai pu cocher presque toutes les cases de ma « to-do list ».

J’ai fait des dizaines de photos dont j’essaie de partager ici avec vous l’essentiel. J’ai glissé dans nos valises des tas de petits trésors, des souvenirs pour les copines, des vêtements pour les enfants, de la lingerie de chez Victoria Secret, j’ai dévalisé Duane Reade pour refaire mon stock de vernis à ongles, de maquillage, de shampoings que je ne trouve que là bas. J'ai même parfois ramené de la sauce pour les pâtes, des recettes de risotto.

En fait j'essaie systématiquement de rapporter avec moi un petit morceau de ce pays que j'aime tant en nourrissant toujours l'espoir d'y revenir très vite. Et pour cela, nul besoin de casser sa tirelire. Un paquet de M&Ms au beurre de cacahuètes, des chewing-gums, une jolie carte postale du New-Yorker, un livre, un vernis Essie.

New-York is always a good idea. Ne l'oubliez pas.

Et si vous avez encore des questions, un petit mail, un petit message sur Instagram et je vous réponds de suite.

J'espère que ce billet assez détaillé vous aidera pour la préparation de votre prochain voyage.

With love.

Elodie