Instagram    Facebook    Pinterest    Twitter

Deux, c’est bien.

09 octobre 2017

J’ai adoré être enceinte. Chaque étape me plaisait, de la découverte à l’annonce, puis mois après mois. Le ventre qui s’arrondit, les premiers mouvements de mes bébés, les échographies, leurs petits cœurs qui battent, et leur arrivée, enfin.

Je n’ai souffert pour aucune de mes grossesses d’aucun désagrément. Pas de nausée, pas de diabète, rien.

Je suis encore jeune, mon mari aussi.

Pourtant, je ne veux pas avoir de troisième enfant.

Parce que telle qu’elle est aujourd’hui, ma famille me semble complète et aboutie. Mes enfants sont désormais grands, autonomes. Ils peuvent voyager avec nous, partout, dans les contrées les plus reculées.

La relation maman-bébé a cédé la place à une autre relation avec mes garçons. Ils ont grandi, ils construisent leur personnalité et nous avons aujourd’hui des échanges d’une autre richesse. J’aime les observer, voir tous ces changements en eux, la maturité qu’ils sont en train d’acquérir, imaginer les adolescents qu’ils seront, les adultes qu’ils deviendront.



Et je dois vous avouer que je ne me sens plus capable de gérer les nuits sans sommeil. Timothé et Mathis ont fait leurs nuits à un mois et un mois et demi, ce sont de bons dormeurs, s’ils se réveillent avant nous le matin le week-end ils jouent au calme dans leurs chambres. Et OUI, j’apprécie ce confort. Les biberons de 2h, de 4h, me semblent insurmontables.

Nous avons désormais envie d’autre chose, de pouvoir continuer à voyager, à enrichir les garçons de tout ça, de les traîner avec nous à droite et à gauche, de leur faire goûter, sentir et vivre autre chose.

Alors, comme ce week-end, je profite des bébés des autres, je suis contente de les prendre dans mes bras, d’observer leurs si petites mains, leurs expressions, de me rappeler de mes enfants qui ont été si petits.

Il manquait une pièce au puzzle de notre famille, elle est arrivée il y a cinq ans et nous sommes maintenant comblés et heureux. Deux, c’est bien.

Et chez vous? Famille nombreuse?

Venez me raconter votre aventure et vos envies d’avenir!