Instagram    Facebook    Pinterest    Twitter

Le stress de la rentrée, côté Maman

03 septembre 2017

Dans mes souvenirs d'écolière, la rentrée était toujours un petit moment de stress.

Comment serait la maitresse ou le maître?

Est ce que j'allais retrouver mes copines?

Est ce que le programme serait difficile?

Le premier jour, la découverte des listes de classes, le cartable que l'on vérifie une fois, deux fois, dix fois, pour être sur de n'avoir rien oublié. Tout est bien étiqueté? Oui. Alors c'est parti.

Aujourd'hui ces préoccupation sont derrière moi. Mais d'autres ont fait leur apparition. Je lis beaucoup de statuts de mamans sur les réseaux sociaux qui s'amusent de cette rentrée et y voient du positif. Le retour à un peu plus de temps pour soi, les enfants qui retrouvent l'école et les copains et nous sollicitent moins. Et c'est vrai après tout. Dès cette semaine les rendez vous autour du blog reprennent, les soirées, les présentations presse etc. Et j'en suis ravie.

Mais mon stress de maman ne s'efface pas. Sans doute aura-t-il disparu demain lorsque les enfants rentreront de l'école. Je ne souhaite que cela. Mais en attendant, la maman louve un peu angoissée que je suis se ronge les sangs.

Je n'en fais plus mystère, la première année de maternelle de Timothé s'est passée de manière dramatique. Une maitresse profondément méchante, les pleurs de mon petit garçon chaque matin, les difficultés à comprendre ce qui se passait, la culpabilité.

Tout cela à laissé des traces en moi. Et chaque rentrée scolaire est pour moi une épreuve. Est ce que ce cauchemar va recommencer? Est ce qu'on va encore rendre mon ou mes enfant(s) malheureux?

Alors oui bien sûr, les années qui ont suivi, que ce soit pour Timothé ou Mathis, ont été belles. Des maîtresses gentilles, qui leur ont toujours laissé de doux souvenirs. Mais lorsque mon grand garçon, du haut de ses neuf ans, me demande encore ce matin s'il aura un maître ou une maitresse gentille, si la petite section ne se reproduira pas, alors mon cœur de maman se serre.

Je joue les mamans décontractées, qui voient cette rentrée de façon normale, et je veille à ne pas leur transmettre mes inquiétudes. Mais elles sont bien là, et je sais que Timothé dans un petit coin de sa tête garde une petite appréhension. D'autant plus que cette école est nouvelle pour lui, pour eux, et qu'il y a tout à en decouvrir.


Cette photo a été prise l'année dernière à l'heure du déjeuner. Ils étaient heureux de leurs classes et de leurs maîtresses. Et moi j'étais tellement rassurée. Un immense "ouf" de soulagement.

On reprend la même demain?

Je vous souhaite une belle et douce rentrée, avec des sourires comme ceux là et pas trop de pleurs au moment des séparations.

On se raconte tout demain?

Plein de courage!

Elodie