Instagram    Facebook    Pinterest    Twitter

La cantine indigeste

22 février 2017

Dans quelques mois nous quitterons l'appartement que nous occupons depuis près de 4 ans pour prendre enfin possession du notre, de celui qu'on a acheté après tant d'années de recherche. Une chambre pour chacun, et même un jardin.

Un nouvel appartement et donc une nouvelle école pour les enfants. Nous avons pris la décision de quelques sacrifices pour leur permettre de terminer leur année scolaire dans l'école qu'ils fréquentent en ce moment. S'ils sont contents de déménager, l'envie de finir cette année paisiblement était importante pour eux. Et pour nous aussi.

Hier je suis allée à la Mairie de notre future nouvelle commune, qui n'est pas si nouvelle puisque je suis née à Rueil-Malmaison, que j'y ai grandi et vécu plus de 20 ans. Quelques papiers à remplir et à signer puis la petite phrase qui fait mal: "Par contre dans la mesure où vous êtes mère au foyer, vous n'avez droit ni à la cantine ni au centre de loisirs".

Ah. Bien. À quoi ai-je donc droit alors?


La douche. Et plutôt froide. Alors quoi? En est-on encore là en 2017? La mère au foyer serait donc toujours perçue comme la gentille maman, dévouée et corvéable à souhait, portant un petit tablier toute la journée, œuvrant entre sa cuisine, son balai et sa table à repasser? Quelle vision réductrice et archaïque!!

Entendons nous bien, je comprends parfaitement que priorité soit laissée aux enfants dont les DEUX parents travaillent mais comment peut-on expliquer à une mère que finalement puisqu'elle n'a pas d'activité salariée (et je fais bien la différence avec "travailler) elle n'aurait le droit que de rester bien sagement chez elle à attendre que la journée passe? À faire d'innombrables allers et retours jusqu'à l'école?

Et bien non, je suis désolée. J'ai une vie. J'aime profondément mes enfants, j'aime passer du temps avec eux et prendre soin d'eux, je m'y emploi avec amour depuis plus de huit ans. J'aime et j'assume ce rôle de mère au foyer. Mais j'ai aujourd'hui une vie différente avec le blog, je prends plaisir à vous écrire, à me rendre à des présentations presse, à des rendez vous.

Je suis mère au foyer mais j'ai aussi fait le choix d'une vie de femme épanouie. Et sans place à la cantine pour mes enfants cela réduit presque à néant mes possibilités de me rendre à des événements, des rendez vous, à prendre le temps d'écrire, de faire vivre mon blog tout simplement.

Et je suis tellement choquée par un discours si réducteur. Puisque tu es mère au foyer au fond tu es là pour ça.

Je rencontrerai ces prochains mois la Directrice de la nouvelle école des enfants, avec la ferme intention de solliciter sa compréhension et sa bienveillance pour obtenir deux places sur les bancs de la cantine.

Et vous? Vous avez déjà été confronté(e)s à une telle situation? Comment gérez vous cela ou qu'avez vous fait ou obtenu?

Dites moi tout!