Instagram    Facebook    Pinterest    Twitter

Une journée à Rocamadour

12 juillet 2016


De Rocamadour je connaissais son histoire, une cité médiévale, accrochée à la falaise, l'un des plus beaux villages de France, un lieu de pèlerinage et un fromage bien connu.

Alors lorsque nos vacances ici se sont précisées, il était évident que nous irions voir par nous mêmes ce joli village.

La route pour rejoindre Rocamadour est d'une beauté incroyable, parfois même on se croirait en plein maquis corse. C'est un peu sinueux, on entend les cigales et ça sent bon.


Nous avions prévu de rejoindre la cité grâce au petit train touristique. C'est du moins ce que conseillaient certains sites.

Honnêtement, sauf si vous rencontrez de réelles difficultés pour vous déplacer ou si vous êtes avec des tous petits, cette très courte balade en train ne se révèle pas d'une utilité débordante. Le trajet est extrêmement court, et vous vous rendrez vite compte sur vous auriez pu rejoindre la cité à pieds.

La ville est comme je l'imaginais, de jolies pierres, une lumière incroyable, de nombreuses petites terrasses pour déjeuner, des commerces (plus ou moins authentiques...).

Nous avons choisi de déjeuner dans une petite crêperie, La Maison de Famille. Un accueil charmant, du personnel disponible, de très bonnes crêpes et des salades copieuses. Je vous recommande vraiment cette petite adresse et si vous avez notre chance vous pourrez peut être profiter de cette jolie vue pour votre déjeuner.



Nous avons ensuite décidé de rejoindre le plus haut point de la ville.

Pour cela, deux possibilités s'offrent à vous:


  • monter à pieds, et sincèrement la balade se fait très bien. Même avec des enfants.

  • emprunter les 2 ascenseurs mis à disposition et dont le prix est tout à fait raisonnable.




Nous sommes montés à pieds.

Une première partie faite d'escaliers. Une autre, le chemin des pèlerins, plus praticable.

Ce chemin de croix retrace le martyre de Jésus et offre aussi un point de vue incroyable sur les environs. Le lieu est bordé d'arbres, il n'y fait donc pas trop chaud.


Une fois redescendus, marchands de glaces et de souvenirs s'offrent à vous. Peut être l'occasion de rapporter un petit fromage ou un gâteau de noix?

Nous avons adoré Rocamadour et n'avons pour seul bémol que l'accueil parfois peu agréable de certains commerçants.

La ville, elle, tient ses promesse et la vue lointaine sur cette cité médiévale permet de mesurer sa beauté et son atypisme.

Prochaine étape, le Château de Beynac.

With love.

Elodie