Instagram    Facebook    Pinterest    Twitter

Say Captain, say wot

30 mars 2015

  

Malgré l'actualité tragique de ces derniers jours, j'ai tenu à rédiger ce petit billet.

Parce que ce matin, l'espion Facebook a su me rappeler qu'il y a tout juste un an je rejoignais mon mari à son retour de vol, par surprise.

Ce n'était pas n'importe quel vol, Mister C. venait d'être "lâché", en d'autres termes il venait d'être officiellement nommé Commandant de Bord après de longues années d'attente, de travail et d'espoirs déçus.

  

Le monde de l'aéronautique a bien évolué, hélas pas toujours comme il faudrait. Mister C. a travaillé pour de nombreuses compagnies, il a transporté des poussins, du courrier, des passagers, des Américains, vers des destinations ensoleillées, et d'autres nettement plus froides.

Il s'est levé tôt, couché très tard, il a appris par cœur des dizaines, des centaines de pages, il a travaillé dur. Et puis le pilotage c'est en lui, c'est sa passion, c'est un don et c'est un talent inné reconnu depuis ses débuts.

Depuis quelques années, il travaille pour la compagnie aux sièges tout verts, Transavia. Il y a fait sa place, et il y a un an il a décroché les fameux quatre galons. 

  

Mister C. est désormais à gauche dans son avion, avec de lourdes responsabilités, beaucoup de papiers à remplir, parfois des conflits à gérer. 

Ce billet je l'ai voulu parce qu'hélas chaque drame de l'aéronautique me rappelle que malgré le prestige de l'uniforme et une qualité de vie confortable mon mari ne part pas "en vacances". Il travaille, parfois quand beaucoup dorment encore, il a la responsabilité de son équipage et de ses passagers.

Ce billet je l'ai voulu parce que je suis fière de lui, admirative et parce qu'un anniversaire ca se fête! ;)

Happy one year!